ar

Profil:

Ayant fondé plus de cinq entreprises, Thomas est autant un praticien qu’un chercheur. De son doctorat en administration aux projets communautaires et coopératifs qu’il a démarrés, en passant par son rôle d’agent de développement entrepreunarial en Afrique de l’Ouest et à Cuba, ses expériences l’ont préparé aux exigences de ce projet.

Description du projet:

Je suis candidat au doctorat en administration à l’Université de Sherbrooke. Je m’intéresse à la gouvernance des organisations par le prisme de l’antifragilité. Mon objectif est de développer des principes généraux de design antifragile permettant une gouvernance systémique et non prédictive. L’antifragilité caractérise les organisations capables de mettre à profit l’imprévisibilité des environnements organisationnels. Ce qui est robuste ou résilient n’est ni amélioré ni détérioré par la volatilité ou le chaos. Ce qui est antifragile en tire nécessairement avantage. Les organisations évoluent au cœur d’environnements toujours plus complexes et opaques. Les chocs et les suprises sont donc plus nombreux, fréquents et imprévisible de chocs susceptibles de les mettre en péril. Afin de répondre à ces défis et pour survivre, les organisations cherchent à se préserver des stresseurs. En se tournant vers la robustesse et le contrôle, elles s’atrophient. Aussi, beaucoup d’approches de gestion préconisent des structures centralisées et hiérarchisées qui tendent à réduire l’imprévisibilité. Cette centralisation peut obstruer l’innovation continue des organisations et scléroser leurs structures. L’imprévisibilité accrue des environnements d’affaires rend impérative l’émergence d’organisations antifragiles capables de catalyser les stresseurs rencontrés. L’objectif général de ma recherche est de mieux comprendre l’antifragilité afin d’identifier les mécanismes capables de le susciter au sein des organisations privées, publiques ou de l’économie sociale, et ce, peu importe le secteur dans lequel elles œuvrent. Ce faisant, j’espère aider les organisations à tirer profit du désordre. Mon projet de recherche contribuera à l’avancement des connaissances par l’identification de mécanismes capables de susciter ou d’enrayer l’antifragilité au sein des organisations.

Thomas.boisvert-st-arnaud@usherbrooke.ca